Plan national de développement sanitaire: le financement de la tranche 2013-2015 sur la table des bailleurs de fonds Imprimer
Mercredi, 27 Mars 2013 14:43

Le gouvernement burkinabè a organisé, le mardi 26 mars 2013 à Ouagadougou, une table ronde des bailleurs de fonds en vue de financer la tranche 2013-2015 du Programme national de développement sanitaire (PNDS). Les différents acteurs, à l’issue des travaux, ont signé un document appelé Compact national santé. Autour d’une table ronde, les acteurs de la santé et leurs partenaires cherchent des voies et moyens pour mobiliser les ressources nécessaires pour le financement de la tranche 2013-2015 du Programme national de développement sanitaire (PNDS). Les coûts financiers de cette tranche sont évalués à 1368,23 milliards de FCFA.

Déjà, des engagements et des annonces de financement s’élèvent à 601,55 milliards de FCFA. Et le besoin de financement à rechercher se chiffre à environ 767 milliards de FCFA. La rencontre a été présidée par le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba assisté de son collègue de la Santé , Léné Sebgo et de la ministre en charge de l’assainissement, Mamounata Bélem/Ouédraogo. Pour lui, il faut qu’au sortir de la rencontre, les participants aboutissent à des engagements fermes afin de mobiliser des ressources suffisantes pour la mise en œuvre du PNDS. Il a exprimé au nom du gouvernement, sa gratitude et sa reconnaissance pour la marque de confiance et la disponibilité des Partenaires techniques et financiers (PTF). « Nous avons tous participer à l’élaboration du PNDS et aujourd’hui nous sommes là pour confirmer notre engagement à sa mise en œuvre efficace et pour mobiliser de nouveaux partenaires », a expliqué le porte-parole des PTF, Djamila Cabral de l’OMS. A l’issue des travaux, les PTF ont signé le Compact national santé. Il s’agit d’un document d’engagement mutuel visant à promouvoir la mise en commun des efforts de tous les acteurs (gouvernement, société civile, partenaires bilatéraux et multilatéraux). « Ce document élaboré par le ministère de la Santé est focalisé sur la tranche 2013-2015 du PNDS et permettra de renforcer le système de santé et d’accélérer l’atteinte des OMD liés à la santé », a soutenu le ministre Lucien Marie Noël Bembamba.

Cette table ronde fait suite à la conférence internationale sur le financement de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD). Ainsi, elle veut mobiliser les ressources nécessaires en vue de contribuer à l’opérationnalisation de l’axe 2 de la SCADD, « la consolidation du capital humain et promotion de la protection sociale » notamment dans son volet santé et nutrition.
Le PNDS 2011-2020, 2ème phase, s’inscrit dans l’esprit de la SCADD, son financement global est estimé à 5705,72 milliards de F CFA. Il est bâti autour des huit orientations stratégiques de la politique nationale de la santé. Ce sont entre autres le développement du leadership et de la gouvernance dans le secteur de la santé ; l’amélioration des prestations de services de santé ; la promotion de la santé et de la lutte contre la maladie ; le développement des infrastructures, des équipements et des produits de santé ; l’accroissement du financement de la santé et l’amélioration de l’accessibilité financière des populations aux services de santé.

Boureima SANGA

Source: Sidwaya