Premier congrès panafricain de bioéthique PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 07 Juin 2008 19:26

La bioéthique est la morale de la vie, tout ce qui touche au respect de la dignité humaine. Pour l'encyclopédie en ligne Wikipédia, la bioéthique est une partie de l'éthique. En tant que telle, elle est une recherche de normes morales applicables aux sciences du vivant, y compris la médecine. Alors ça vient ? Pour le Pr. Pierre Effa, le président de la Société camerounaise de bioéthique (CBS), ce domaine intègre la recherche, la science, les droits de l'homme, l'éthique. La bioéthique est donc un sujet crucial dans notre société, où plusieurs expérimentations médicales sont ou ont été menées, en vue de trouver des vaccins ou de nouveaux médicaments à telle ou telle maladie qui mine notre continent.

C'est pour intensifier le plaidoyer pour la prise en compte de cette problématique auprès des instances décisionnaires camerounaises et africaines (les parlements, gouvernements, la coopération internationale) que le premier congrès panafricain de bioéthique s'est tenu du 28 au 30 mai dernier à l'hémicycle de Ngoa-Ekellé, sous l'égide de la CBS. Il s'agissait en gros, pour les hommes de science, chercheurs et membres de la société civile d'effectuer des propositions de mise en oeuvre des résolutions du 32e sommet de l'OUA tenu en juillet 1996 à Yaoundé, où la bioéthique et avait été inscrite à l'ordre du jour. « Deux aspects importants : la structuration du mouvement bioéthique par sa mise en place, comme forum et demain, comme structure du Congrès panafricain de bioéthique.

Ensuite, l'atteinte des Objectifs du millénaire. Les enjeux de la bioéthique dans la réalisation de ces objectifs », explique Pierre Effa. Plusieurs communications ont ponctué ces assises. Parmi lesquelles, celle du Dr Alain Didier Olinga, coordonnateur du groupe des sciences sociales, sur la gouvernance et les droits de l'homme dans la réalisation des objectifs du millénaire. Selon les responsables chaque pays africain devrait disposer d'un minimum pour cette veille cruciale dans le processus de développement : des lois bioéthique, ou l'équivalent d'un comité de bioéthique, issus de préférence de la société civile, des centres de recherche en bioéthique, etc. Vaste chantier en perspective.

Alain Tchakounte

Cameroon Tribune

Lien utile: Bioéthique.net 

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives