VIH-SIDA : l’ONU se veut encourageante Imprimer
Lundi, 02 Juin 2008 16:11

Dans un rapport conjoint (résumé en français) rendu public ce matin, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’ONUSIDA et l’UNICEF se félicitent des dernières avancées en matière de lutte contre le VIH-SIDA : meilleur accès aux antirétroviraux, progrès dans la prise en charge des enfants contaminés, multiplication des campagnes de dépistage… l’année 2007 a semble-t-il, marqué un tournant encourageant. Cette évolution par ailleurs, est surtout sensible dans les pays les plus pauvres. Mais beaucoup d’efforts sont encore nécessaires.

A la fin de l’année 2007, près de 500 000 femmes (notamment des Africaines) avaient accès aux antirétroviraux dans le monde. Elles n’étaient que 350 000 en 2006. Au même moment, 200 000 enfants séropositifs recevaient les thérapies anti-VIH adéquates. C’est-à-dire 70 000 de plus que l’année précédente.

« Avec près de 3 millions de personnes sous antirétroviraux dans les pays en développement, un pas important vient d’être franchi dans la lutte contre la pandémie à VIH-SIDA » applaudissent très officiellement les trois organisations onusiennes.

Et pour cause, la barre des 3 millions est hautement symbolique. C’est l’objectif qu’elles s’étaient assigné en 2003 dans le cadre de l’initiative 3 en 5. Laquelle rappelons-le, prévoyait de traiter 3 millions de malades en… 2005. Le progrès est donc réel, même s’il se concrétise avec 3 ans de retard. D’autant plus qu’avec 9,7 millions de porteurs du VIH, le monde est encore très loin de maîtriser l’expansion du SIDA...

Source : OMS, ONUSIDA, UNICEF, 2 juin 2008

Copyright ©: Destination Santé