Sénégal: Victimes de braquages répétés - Les pharmaciens du Sénégal baissent les rideaux Imprimer
Samedi, 03 Mai 2008 14:07

Ils en ont marre, les pharmaciens privés du Sénégal, d'assister aux braquages répétés de leurs officines sans aucune réaction appropriée de la part des services de sécurité. Ils ont beau tirer la sonnette d'alarme, sensibiliser les pouvoirs publics et alerter l'opinion publique, mais rien n'y fait : les malfaiteurs continuent de sévir en toute impunité, menaçant même leur vie.

Alors, pour exprimer leur ras-le-bol devant cette absence de réaction de la force publique, ces membres du Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal ont décidé de baisser demain, mercredi, les rideaux de leurs officines pour observer une journée sans vente de médicaments. Ils veulent ainsi amener les autorités à réagir d'autant que ces dernières ont bien identifié les sources de ces braquages.

En effet, une corrélation a été établie, dernièrement, entre ces braquages répétés et le circuit d'approvisionnement de Keur Serigne Bi, un établissement de vente illicite de médicaments établi au coeur de la capitale. Et selon nos sources, ces vols répétés viseraient à réalimenter le circuit de Keur Serigne Bi qui serait actuellement en panne.

En attendant cette journée sans vente de médicament dans les officines privées, le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal compte organiser ce mardi un point de presse à 10 h pour expliquer les raisons de cette mesure.

Issa Niang

Wal Fadjri (Dakar) Publié sur le web le 29 Avril 2008