Afrique: Un bracelet pour combattre le paludisme PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 03 Mai 2008 14:02

En prélude à la journée mondiale de lutte contre le paludisme, l'association SEGA AfricAware a lancé, le jeudi 25 Avril, au cours d'une conférence de presse son opération « Des bracelets pour des moustiquaires ». Cette campagne est destinée à lever des fonds pour éliminer le paludisme et sensibiliser tous les citoyens sénégalais sur ce qui demeure la première cause de mortalité au Sénégal.

« Nous pensons que ce problème doit être pris en considération » a dit Seynabou Sy, la présidente de Sega AfricAware. « Il ne s'agit pas uniquement de l'affaire du gouvernement ou du travail des institutions internationales que de prendre le problème à coeur » a t'elle continué avant d'ajouter que« ce bracelet, tout le monde peut le porter et tout le monde peut dire que ceci est ce que je peux faire ».

Le bracelet de silicone qui se met autour du poignet est de couleur bleu et blanc et porte la mention « Stop au Paludisme Maintenant » ! Il sera cédé à 500 CFA la pièce et la vente de 10 bracelets permettra d'acheter une moustiquaire pour une famille exposée au paludisme.

Pour les besoins de l'opération 250.000 bracelets ont été fabriqués.

Le paludisme est une maladie mortelle causée par un parasite et le plus souvent transmis aux humains par les moustiques. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, chaque année 300 millions de personnes sont atteintes de paludisme avec près d'un million de victimes parmi lesquelles 90 % se trouvent en Afrique. Une situation due à la fragilité des économies et à l'absence d'infrastructures sociales adaptées sur le continent noir.

Le paludisme a prouvé par son effet ravageur son impact néfaste sur le développement du continent africain, causant près de 12 milliards de dollars de perte sur le PIB du continent. Les groupes les plus vulnérables restent les femmes enceintes et les enfants.

Selon une étude de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la moustiquaire reste le premier élément de défense contre le paludisme.

Les bracelets seront vendus dans des endroits publics comme les restaurants et hôtels ainsi qu'avec le concours des partenaires stratégiques de l'opération.

Cette initiative est une énième entreprise de Seynabou Sy dans son combat contre le paludisme à travers des activités culturelles et de communications permanentes.

Des stars chanteront contre le paludisme à Dakar

La cinquième édition du Festival Ebony Music Ébene contre le paludisme se déroulera à Dakar en Juin prochain.

L'événement de deux jours qui a connu un franc succès par le passé devrait connaître le même sort cette année avec la participation de célébrités et d'artistes comme Akon, Alpha Blondy, Brian McKnight, Tracy Chapman et Didier Drogba, la star ivoirienne du football.

Cependant, Seynabou Sy ne se satisfait plus seulement de l'organisation du festival annuel de musique « On a voulu faire plus, » dit-elle pour accroître ses efforts de lutte contre le paludisme. « C'est pour cela qu'on a créé Sega AfricAware depuis un an avec l' objectif de créer de nouvelles initiatives pour le développement de l'Afrique. »

Un bracelet bleu pour éveiller les consciences

L'ancienne animatrice télé a exhorté les sénégalais à s'accaparer de l'opération des bracelets en guise d'actions. Selon elle « Ceci doit devenir un projet national, pas un projet de l'Etat mais un projet de tous ceux qui forment cette nation. L'Afrique n'est pas une entité abstraite qui ne nous concerne pas. L'Afrique, c'est nous, c'est vous et c'est nous qui faisons le Sénégal. C'est nous qui faisons la vie autour de nous ».

L'initiative du port des bracelets pour éveiller les consciences avait été un moyen pour l'ancien champion de cyclisme Lance Armstrong pour signifier son soutien à la recherche contre le cancer et à ses victimes. Lance Armstrong a mobilisé avec l'équipementier Nike des fonds à partir de bracelets jaunes vendus à 1 dollar l'unité.

La campagne avait été une réussite et copiée par le bracelet du Cancer Du Sein Rose qui affichait « Partage le Soin ».

D'une manière similaire, Seynabou Sy et son association comptent s'attaquer au Paludisme par la sensibilisation. Ainsi elle fait équipe avec la Fondation Tigo, BASF, fabricant de la moustiquaire Interceptor, l'ONG britannique Malaria Consortium et « Roll Back Malaria » un projet de l'OMS.

Pour la directrice de publication du magazine « Jet Set » et ses supporters, le remède reste la conscience et le soutien des gens. « Lorsque quelqu'un portera ce bracelet, un voisin demandera, à quoi il sert ? Ce dernier lui expliquera et le message avancera. Et lorsque le message avance, le paludisme recule».

W. Hassan Marsh

Dakar

 

 

 

 

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives