Burkina Faso: Alimentation de rue - L'ONG ASMADE s'engage pour l'hygiène PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 07 Avril 2008 13:44

Alimentation de rueDans le cadre de la mise en oeuvre de son programme d'appui aux femmes intervenant dans l'alimentation de rue et transformatrices des produits locaux, l'ONG ASMADE (Association songui manégré/aide au développement endogène) a organisé le jeudi 3 avril 2008 à la maison de la Femme (à Ouagadougou), une journée de plaidoyer en faveur des actrices de ces secteurs d'activités. La secrétaire générale du ministère de la Promotion de la femme, Jocelyne Vokouma, a présidé la cérémonie d'ouverture de la journée.

L'ONG ASMADE (Association songui manégré/aide au développement endogène) a organisé la jeudi 3 avril 2008 à la maison de la Femme (à Ouagadougou), une journée de plaidoyer en faveur des femmes actrices de l'alimentation de rue et transformatrices des produits locaux. La présidente du collectif des associations de femmes intervenant dans ces secteurs d'activités, Rasmata Kabré, a relevé "le manque d'hygiène et de qualité dans les aliments de rue, ce qui expose les consommateurs à de graves maladies pouvant conduire au décès". Elle a ainsi salué les actions de l'ONG ASMADE à travers notamment la mise en place d'un programme spécifique pour la formation des membres, et la dotation en matériels des restauratrices. La secrétaire exécutive de ladite ONG, Juliette Compaoré, s'est appesantie sur le caractère socio-économique de l'activité de la restauration de rue à laquelle s'adonnent des milliers de femmes. Des actrices qui en font leur gagne-pain mais ignorent quelquefois les bonnes règles d'hygiène.

"Avec leurs connaissances parfois sommaires, ces vendeuses d'aliments divers assurent quotidiennement l'alimentation de millions de personnes. Du même coup, elles génèrent des millions de F CFA de recettes pour nos villes", a laissé entendre la secrétaire exécutive. La secrétaire générale du ministère de la Promotion de la femme, Jocelyne Vokouma, a salué l'initiative d'organiser pareille journée qui devrait contribuer à améliorer les conditions dans lesquelles sont préparés, vendus et servis les aliments de rue : "La qualité des repas vendus peut connaître des améliorations si des programmes spécifiques pouvaient soutenir les efforts des initiatives de ce secteur d'activités...

" Elle a ainsi encouragé les actrices à entretenir la dynamique de solidarité née sous l'instigation de l'ONG ASMADE. Des stands d'exposition de mets variés, tout comme des exposés sur la restauration de rue dont les femmes constituent, selon les statistiques, 80% des acteurs, étaient inscrits au programme de la journée de plaidoyer.

Philippe Bama

Source: Le Pays

 Pour en savoir plus:

    

 

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives