Actualités de la santé
Centre national de transfusion sanguine : Des donneurs de sang bénévoles mécontents PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 07 Mai 2008 19:46

Des donneurs de sang bénévoles ne sont pas du tout contents du Centre national de transfusion sanguine (CNTS). Et ils ont profité du passage d’une équipe de Sidwaya, le vendredi 2 mai 2008, dans les locaux de la structure de collecte de ce liquide précieux qui sauve la vie, pour le manifester. Il est environ 10 heures lorsque nous faisions notre entrée au Centre national de transfusion sanguine (CNTS). Dans la salle d’attente, une dizaine de personnes venues offrir le liquide précieux patientent. Nous y avions rendez-vous avec un responsable d’association œuvrant pour la promotion du don de sang. "Vous êtes journalistes ? Ça tombe bien. Nous allons profiter de votre présence pour dire notre mécontentement…", lâche Arsène Tuina, à qui nous nous sommes adressé pour retrouver la personne qui nous attendait.

Lire la suite...
 
Sénégal: Bureau politique - le PS demande à l'Etat de verser 25 milliards cfa aux hôpitaux PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 03 Mai 2008 14:42

Pour sortir le secteur de la santé de ses difficultés, le Parti socialiste demande au gouvernement de verser aux hôpitaux 25 milliards de FCfa. Selon le porte-parole, Me Aïssata Tall Sall, cette somme représente les dettes de l'Etat vis-à-vis des structures sanitaires. Les Socialistes demandent une assistance d'urgence pour le secteur de la santé. En conférence de presse, après la réunion du bureau politique, le Parti socialiste invite le gouvernement à payer une dette de 25 milliards de FCfa. Selon Me Aïssata Tall Sall, le porte-parole, « seul le paiement de cette somme peut sortir ce secteur du gouffre ». Citant l'exemple de l'hôpital Aristide Le Dantec, Me Sall a indiqué que cet établissement « est en train de mourir à petit feu avec les difficultés de ses services dont la Maternité et l'Urologie ».

Lire la suite...
 
Gabon: Célébration de la Journée internationale de la sage-femme PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 03 Mai 2008 14:26

Comme dans tous les pays du monde, la Journée internationale de la sage-femme sera célébrée au Gabon. Il y a un besoin urgent de 334 000 sages-femmes au niveau mondial. Et les sages-femmes doivent recevoir des incitations à continuer de travailler, souvent dans des conditions difficiles, à sauver la vie des femmes. "Chaque jour, les sages-femmes sauvent la vie de femmes en rendant l'accouchement sans danger. Les soins essentiels qu'elles leur prêtent avant, pendant et après l'accouchement garantissent qu'aucune femme ne meurt en donnant la vie", rapporte Thoraya Ahmed Obaid, Directrice exécutive de l'UNFPA.

Lire la suite...
 
Déclaration de Ouagadougou sur les soins de santé primaires et les systèmes de santé en Afrique PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 03 Mai 2008 14:16

La Conférence internationale sur les Soins de Santé primaires et les Systèmes de Santé en Afrique, réunie du 28 au 30 avril 2008 à Ouagadougou (Burkina Faso), réaffirme les principes de la Déclaration d’Alma- Ata de septembre 1978, en particulier pour ce qui est de la santé en tant que droit humain fondamental et de la responsabilité incombant aux gouvernements de veiller à la santé de leurs populations. Après avoir analysé les expériences des pays africains dans la mise en œuvre des Soins de Santé primaires au cours des 30 dernières années, la Conférence exprime la nécessité pour les gouvernements, les partenaires et les communautés d’accélérer les mesures visant à améliorer la santé ; la Conférence, réaffirmant également la pertinence de l’implication, de la participation et de l’autonomisation des communautés dans l’optique du développement sanitaire en vue d’améliorer leur bien-être ; et reconnaissant l’importance des partenariats fondés sur la concertation, en particulier avec la société civile, le secteur privé et les partenaires au développement, afin de traduire les engagements en actions ; déclare ce qui suit :

Lire la suite...
 
Côte d'Ivoire: Le redéploiement des services tarde à se concrétiser PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 03 Mai 2008 14:16

La crise politique qui a coupé la Côte d'Ivoire en deux, après le lancement d'une insurrection armée en 2002, a laissé des traces à Bouaké, fief de la rébellion, dans le centre du pays. En dépit d'un accord politique signé en 2007, la reprise de certains services, comme les services VIH/SIDA, se fait toujours attendre.Outre de nombreux bâtiments publics délabrés, vidés de leurs équipements et aujourd'hui envahis par les herbes, la rareté des véhicules circulant sur des routes en piteux état est l'un des multiples signes de la paupérisation de Bouaké et de sa population au cours des dernières années.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 21 22 23 24 25 26 27 28 29 Suivant > Fin >>

Page 25 sur 29

offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives